Les Cafés, Chocolats et Autres Spécialités Italiennes

Le Cacao en poudre

"le sachet de 250g"
6.55 € (26.2 € / kg)

"le sachet de 1kg"
24.96 € (24.96 € / kg)

GOURMET

Le Café Médélys

Le Café 100% Colombie Moulu - 1kg
29.63 € (29.63 € / unité)

Le Café 100% Colombie En Grains - 1kg
29.63 € (29.63 € / unité)

Les Cafés, Chocolats et Autres Spécialités Italiennes A propos des chocolats Caffarel
Depuis 1826, Caffarel écrit l'histoire du chocolat italien. Basé dans la province de Turin, la confection de ses chocolats reposent sur les compétences traditionnelles de maîtres chocolatiers et sont produits à “Luserna San Giovanni”, en prêtant la même attention depuis 180 ans à la sélection de produits de qualité pour la préparation de ces chocolats.


Il est probable que nous devons notre café à des chèvres abyssiniennes ou arabes qui, à la grande surprise de leur bergers, se déchaînaient dès qu'elles avaient broutés quelques feuilles ou des baies d'un arbuste nomé “kiff” ou “koffe”. Dès le XVe siècle, les commerçant d'Italie du Nord soupçonnèrent très vite le potentiel économique du café et en firent venir d'immenses cargaisons à Venise, sur la “Riva degli Schiavoni”, et dans le port de Trieste. A venise, certains magasins, qui vendraient depuis longtemps des articles importés, comme les précieux vins de Chypre ou de Candie, s'approvisionnèrent en café et se baptisèrent désormais “caffè”.

Vous pouvez aujourd'hui le déguster dans de multiples préparations - depuis le “Caffè e latte” (café au lait composé d'un mélange à parts égales d'un espresso allongé et de lait chaud) jusqu'au “Caffè con Panna” (consistant en un espresso allongé recouvert de crème fouettée non sucrée sur laquelle on saupoudre du cacao) en passant par le “Caffè shakerato” (café glacé avec du sucre et des cubes de glace) très raffraîchissant en période estivale.

En Italie, “l'espresso” se dit tout simplement “caffè”. A partir du petit-déjeuner, on en boit à toutes les heures. Même tard le soir, il peut tenir lieu de digestif après un repas copieux. Un bon espresso se boit brûlant dans une tasse chaude, le plus souvent avec beaucoup de sucre. La délicate “crema”, la mousse beige qui se forme sur le liquide noir, signale que la pression et la température du perolateur sont correctes.